Benoit Magnin
Coach Professionnel à Nantes

Découvrez mon parcours

bunr-out-nantes-benoit-magnin-depression-epuisement-cadre-entreprise

1 - Enfance

  • 1990 : Naissance
  • 1992 : Divorce de mes parents et ce qui peut en découler
  • 1992 - 2002 : Scolarité Classique rien à Signaler
  • 2002 - 2008 : Scolarité difficile période importante d’anxiété
  • 2008-2009 : J’ai enfin raté mon bac Sciences économiques et Social deux fois du premier coup.

2 - Scolarité / Études

  • 2009 : Pas de diplôme les ennuis commencent....
  • 2009 : Premier emploi et durant 3 années avec bien évidement des missions précaire
  • 2011 : À force de devoir toujours travailler plus pour gagner moins j’y suis enfin *PERICARDITE * origine selon le médecin « Stress » et cela à 21 ans pas mal comme performance.

*Pericardite Inflammation de l’enveloppe du Myocarde

bunr-out-nantes-benoit-magnin-depression-epuisement-cadre-entreprise
bunr-out-nantes-benoit-magnin-depression-epuisement-cadre-entreprise

3 - La chute

  • 2012 : Passionné de Musculation je deviens Coach Culturisme et je donne à mon corps tout le STRESS physique qu’il a besoin à côté....
  • 2014 : Chute Brutal de mes performances physique, impossible de récupérer
  • 2015 : Je baisse la Cadence et je deviens moniteur sportif à mon compte et je ne m’entraîne plus.
  • 2015 : Apothéose, je décide de créer une association à mon image. Bilan l’association aura durer 1 an mon corps me lâche définitivement.

« On ne frappe jamais à terre un homme sans défense »
Ah bon? ce n'est pas ce que j’ai ressenti....

Mon expérience du Burn-out

2017: Je prends un poste dans lequel je me sens bien, je m’investis, on me laisse croire une possibilité d’évolution en tant que responsable. Mes journées sont composées de 10 h de travail + 1 h 30 de pause + 2 h de trajets soit 14H/24h heureusement il me reste 10 h pour profiter de ma compagne + manger + dormir + me divertir et m’entretenir corporellement....

Bien évidement afin de montrer mon exemplarité, je n’hésites pas à venir le matin 30min plutôt pour rattraper le retard de la veille et à partir plus tard le soir. Je n’hésites pas non plus à m’investir directement de chez moi sur les projets de l’entreprise... Enfin vous connaissez déjà surement le manège...

Je ne vois pas l‘enfer arrivé, je commence à pouvoir parler de CA de développement économique au travail, d’approvisionnement et de développement de l’entreprise (je maîtrise enfin le jargon de la boîte). Quoi de plus gratifiant que de maitriser le vocabulaire et de parler business ?

Puis on me laisse très vite comprendre que je n’ai pas de diplôme et qu’il n’y aura pas de possibilité d’évolution après 1 an d’investissement profond.

Je m’effondre petit à petit, me sentant bloqué financièrement, trahis par cette équipe. Les journées défilent, les absentéismes des collègues non remplacés et la charge de travail augmentant, je m’effondre littéralement, les sanctions tombent, je suis enfin critiqué dans mon travail, je deviens un mauvais salarié modèle.

Pourtant, mon retrait, mon manque d’investissement aurait dû alerter même les délégués du personnel qui se sont contentés de m’expulser gentiment vers la sortie. Eux, les représentants du bien-être personnel, n’ont même pas pris le temps de prendre de mes nouvelles, même pas à mes retours d’arrêts.

BREF même abattu mon mental a repris le dessus, j’ai alors très vite dit « CIAO » à l’entreprise.

Alors dois-je regretter ce choix ?  Pour tout vous dire j'ai enfin repris une vie normale,  tout proche de la Roche Sur Yon en Vendée je m'épanouis à nouveau. J'ai repris goût à mes projets personnels et professionnels alors je vous attends pour passer être écouter ne serait que 25 minutes ou dans mon cabinet pour de jolies séances.

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.